Catégories
Autre membres du personnel COQES

Alexandra MacFarlane – Découvrir le potentiel des résultats d’apprentissage

Ce fut tout un cheminement, mais j’en suis venue à réaliser qu’on peut transformer l’enseignement supérieur au moyen des résultats d’apprentissage. Durant mes études, je m’en servais inconsciemment pour prendre d’importantes décisions; à l’époque où j’étais chargée de cours, ils ont orienté ma façon d’enseigner; dans mes fonctions de conceptrice de cours, ils ont modifié ma perception de l’enseignement supérieur.

À l’exemple de tous les étudiants, l’obtention d’un emploi a toujours constitué pour moi une préoccupation. Pourquoi un employeur voudrait il de mes services? Quelles sont les compétences que je pouvais offrir? Mais après avoir examiné le plan de mon cours d’entomologie légale (l’étude des insectes sur les lieux des crimes), je me suis rendu compte que les résultats d’apprentissage décrivaient non seulement ma connaissance des insectes mais les compétences que j’avais acquises, comme la communication efficace, la pensée critique et la capacité de résoudre des problèmes complexes. Lors de ma première entrevue d’emploi, j’ai parlé de ces compétences (et j’ai obtenu l’emploi). Première leçon tirée : les résultats d’apprentissage permettent aux étudiants de communiquer clairement aux futurs employeurs les compétences et connaissances acquises.

Après l’obtention de mon diplôme, j’ai commencé à travailler comme chargée de cours à temps partiel dans un collège. Je devais créer des activités, puis concevoir des tests et des travaux permettant d’évaluer la compréhension des élèves quant aux résultats d’apprentissage. J’ai donné un cours portant sur les catastrophes naturelles et dans lequel les élèves devaient « manifester leur capacité de comparer les mesures de prévention mises en œuvre par les humains afin de réduire l’incidence des catastrophes naturelles ». En classe, mes élèves et moi avons comparé les mesures de prévention conçues pour sauver des vies durant un tremblement de terre, que ce soit en lien avec l’enseignement public, la conception des bâtiments ou les systèmes d’alarme. Deuxième leçon tirée : les résultats d’apprentissage orientent la scolarisation.

Quelques années plus tard, j’ai amorcé la conception de nouveaux cours, ce qui m’a permis de tirer de nouvelles leçons ayant trait aux résultats d’apprentissage. Pendant que je concevais un nouveau cours portant sur les finances dans un programme d’organisation de bureau, j’ai réalisé que si la description de ce que les élèves doivent savoir est une chose, l’évaluation de ce savoir en est une toute autre. Par exemple, les élèves diplômés du programme d’organisation de bureau doivent être capables de gérer la petite caisse. Or, c’est uniquement au moyen de simulations permettant de mettre à l’essai leur capacité à bien rendre la monnaie et à enregistrer convenablement les opérations que je pouvais (et qu’ils pouvaient) savoir s’ils avaient réellement acquis de telles compétences professionnelles. Troisième leçon tirée : l’évaluation des résultats d’apprentissage joue un rôle fondamental dans la scolarisation efficace.

J’estimais m’acquitter assez bien de mes tâches d’enseignement et d’évaluation des résultats d’apprentissage, jusqu’au jour où j’ai examiné minutieusement la liste des résultats d’apprentissage dans mon plan de cours décrivant les compétences cognitives supérieures et les compétences psychosociales transférables que sont la pensée critique, la résolution de problèmes et la communication. Je croyais bien inculquer à mes élèves ces compétences, mais comment m’en assurer? J’étais consciente de leur importance, mais j’ignorais comment les évaluer. Si j’en suis encore à découvrir le potentiel des résultats d’apprentissage, je peux désormais discuter explicitement de ces compétences en classe et demander aux élèves de faire des activités leur permettant de réfléchir à l’acquisition de telles compétences, notamment décrire les étapes qu’ils ont suivies pour résoudre un problème. Quatrième leçon tirée : il est tout aussi important d’enseigner et évaluer les compétences cognitives supérieures que le contenu propre à la matière.

Actuellement, dans le cadre de mes recherches au COQES et de l’enseignement que je continue de prodiguer, je sais que ma propre découverte de leur potentiel prouve que les résultats d’apprentissage jouent un rôle utile dans l’enseignement supérieur. Bien que le corps professoral soit assez bon dans l’enseignement et l’évaluation des résultats d’apprentissage propres à la matière, l’enseignement et l’évaluation des compétences cognitives supérieures suscitent encore des difficultés. Si vous avez le goût de surmonter celles-ci, pourquoi ne pas vous inscrire à la série de webinaires à venir du COQES intitulée Measuring Matters: Assessing learning outcomes in higher education (en anglais seulement)? Le premier de ces trois webinaires d’une heure aura lieu le 30 mars. Inscrivez-vous dès maintenant : c’est gratuit!

Alexandra MacFarlane est chercheuse au COQES.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *