Catégories
Autre membres du personnel COQES

Frank Iacobucci: La foudre a frappé deux fois en 2010-2011

Frank Iacobucci, président du conseil d’administration du COQES

Les personnes sont d’une importance fondamentale pour toutes les organisations, c’est pour cette raison que je commence par un moment déterminant de la dernière année, alors que nous avons fait nos adieux à Jim Downey et accueilli notre nouveau président, Harvey Weingarten. Avec Jim et Harvey, la foudre a frappé deux fois le COQES : Jim lui a donné son élan de départ et recruté la plupart des membres talentueux de notre personnel, que dirigent  Ken Norrie, vice‑président à la recherche, et Diana Macri, directrice générale. Comme mon résumé de nos différentes activités vous permettra de le constater, Harvey a renforcé de façon impressionnante les assises jetées par Jim et persuadé Susan Bloch-Nevitte de diriger nos efforts de communication.

Bien que je ne quitte le COQES qu’en juin, je souhaite souligner les contributions exceptionnelles de deux collègues – Catherine Henderson et David Marshall. De plus d’une façon, ils ont été des membres extraordinaires du conseil et nous les remercions sincèrement de leur dévouement et des services rendus non seulement au COQES, mais au milieu de l’éducation postsecondaire de l’Ontario en général.

Pour ce qui est des activités annuelles du COQES, je n’ai simplement pas suffisamment d’espace pour en discuter en détail. J’ai toutefois regroupé certains des faits saillants par secteur clé d’incidence du COQES : en tant que qu’intervenant majeur dans les discussions sur les politiques relatives à l’éducation postsecondaire (EPS); en tant que catalyseur de la collaboration interinstitutionnelle en matière de pratiques exemplaires; au regard de ses efforts pour accroître la transparence publique et la sensibilisation de la population. Je terminerai par une courte description des futurs projets et événements du COQES.

Ce bref résumé nous permet de constater rapidement le rôle actif joué par le COQES, qu’il soit question de réaliser des recherches stratégiques fondées sur les faits ou d’encourager les discussions sur l’amélioration du secteur de l’EPS de l’Ontario et de contribuer à celles-ci. Tant du point de vue de ses activités, de ses réalisations que de ses initiatives, le bilan du COQES est des plus prometteurs. Au nom du conseil d’administration, je souhaite souligner le leadership d’Harvey et l’effort collectif des talentueux employés du COQES.

Certains faits saillants de 2010-2011

Intervenant majeur dans les discussions sur les politiques relatives à l’EPS

Depuis qu’il est devenu opérationnel en 2007, le COQES a produit ou commandité 126 rapports de recherche, les projets de cette année incluent :

  • Le rapport Les avantages d’une plus grande différentiation du secteur universitaire ontarien.
  • Le rapport Options pour une politique sur les droits de scolarité en Ontario.
  • En deuxième impression : Faisons le point : Rapport du Colloque sur l’enseignement et l’apprentissage dans l’enseignement supérieur, 2008.
  • La recherche explorant l’efficacité des mesures d’engagement des étudiants en tant que nouvelle dimension critique de la combinaison de mesures de responsabilisation des établissements postsecondaires.
  • L’organisation en octobre d’une présentation publique de l’ancien économiste en chef de BMO, Tim O’Neill, qui a fait les manchettes nationales l’automne dernier en diffusant ses recommandations controversées pour la restructuration du système universitaire de la Nouvelle-Écosse.

Catalyseur de la collaboration interinstitutionnelle en matière de pratiques exemplaires

  • L’organisation, à l’intention des administrateurs ainsi que des membres du corps professoral des collèges et des universités, d’une série d’ateliers liés aux études de recherche sur l’enseignement et l’apprentissage, l’apprentissage intégré au travail et les initiatives de service aux étudiants qui appuient des taux accrus de maintien et de réussite des effectifs étudiants.
  • Le lancement d’un ambitieux projet, d’une durée de deux ans, comprenant 13 études de recherche visant l’évaluation et la mise en évidence de pratiques novatrices et efficaces d’enseignement et d’apprentissage dans les collèges et universités de l’Ontario.

Accroissement de la transparence et de la sensibilisation du public

  • Le premier rapport communautaire du COQES doit être publié dans le Toronto Star en juin; une version plus détaillée sera affichée en ligne.
  • Un accès amélioré du public aux recherches du COQES grâce à des sommaires de style actualités, des relations étroites avec les médias et l’introduction de vidéos YouTube, de Twitter et de Facebook.
  • Un résumé sur le site Web des exposés et des allocutions présentés par le personnel du COQES (Le COQES communique)
  • Affichage sur le site Web des dépenses mensuelles de tous les cadres du COQES.

À venir

  • Les 19 et 20 mai, le COQES tiendra une conférence internationale sur la mesure des résultats d’apprentissage, qui réunira à Toronto les plus grands experts internationaux de l’évaluation de l’apprentissage.
  • La recherche fondée sur l’accès qui aura lieu au cours de l’année à venir continuera d’examiner les obstacles socioculturels à l’EPS en s’attardant tout particulièrement aux groupes sous-représentés, aux parcours pédagogiques des adultes apprenants et à l’état de l’accès pour les personnes qui offrent le meilleur rendement scolaire en Ontario.
  • La recherche fondée sur la qualité se penchera sur l’efficacité de l’enseignement, sur la mesure des résultats d’apprentissage et sur l’harmonisation entre les doctorats détenus et le marché du travail.
  • Du point de vue redditionnel, la recherche du COQES fera avancer la discussion sur les modèles de financement différenciés et sur la viabilité financière du secteur d’un point de vue international. En outre, de concert avec les établissements d’EPS et les groupes communautaires, le COQES accroîtra sa participation aux interventions visant à combler les lacunes de l’accès au niveau postsecondaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *