Catégories
Harvey Weingarten

Harvey P. Weingarten – Le pouvoir de la visualisation des données et des histoires personnelles

La semaine dernière, nous avons publié une infographie interactive montrant les liens entre les programmes d’études et les emplois. L’infographie a confirmé ce que de nombreuses personnes savent déjà, c’est-à-dire que les programmes particuliers peuvent déboucher sur de nombreux différents types d’emplois. Elle révèle, par exemple, que 25 % des diplômés en sciences humaines travaillent dans les secteurs des affaires, des finances et de l’administration, et 16 % de ceux en architecture et génie occupent des postes de gestion.

Une lectrice nous a fait savoir que c’était l’un des graphiques les mieux réussis qu’elle ait jamais vus. Nous avons reçu beaucoup de commentaires de ce genre. Un commentaire particulièrement révélateur a été fait par une fonctionnaire travaillant à élaborer une politique sur les études supérieures et les résultats sur le marché du travail. Elle a dit qu’elle comprenait enfin ce que beaucoup affirment au sujet des divers parcours scolaires qui conduisent à des professions variées.

Pourquoi les intellos spécialistes des politiques qui lisent nos billets pensent-ils que cette infographie est si fascinante et réussie? À notre avis, et de l’avis de ceux qui ont exprimé des vues similaires, elle a résumé une volumineuse base de données complexes dans un format accessible et a tiré la conclusion évidente que les mots sont superflus, même si nous avons cru bon d’en ajouter quelques-uns.

Cela renforce l’importance de la communication pour influencer l’opinion publique et la formulation des politiques. Les logiciels infographiques et les outils interactifs de visualisation des données qui sont maintenant disponibles constituent un puissant moyen de transmettre des données probantes et des conseils stratégiques. Nous utilisons de plus en plus ces techniques au Conseil ontarien de la qualité de l’enseignement supérieur (COQES), et vous pouvez vous attendre à ce que cet usage augmente.

L’histoire personnelle qui sous-tend la création de cette infographie renforce son message central et souligne l’évolution du milieu des études supérieures. Le graphique a été produit par Carrie Smith, l’une de nos chercheuses titulaire d’un baccalauréat en génie de l’Université de Toronto, qui a exercé la profession d’ingénieure pendant plusieurs années dans une entreprise aéronautique. Nous avons eu la chance de la rencontrer quand nous voulions améliorer un rapport de recherche que nous avions commandé. Le travail de Carrie nous a tellement impressionnés que nous l’avons engagée. Elle a apporté sa précieuse contribution à la conception de l’outil Web présenté dans notre rapport Incidence du rendement de l’enseignement postsecondaire au Canada en 2015, avec lequel les lecteurs peuvent personnaliser la carte en utilisant les indicateurs de rendement qui les intéressent. L’infographie, dont il est question dans cet article, utilise les données de l’Enquête nationale auprès des ménages pour montrer les liens entre les titres postsecondaires et les emplois. Malheureusement, c’était la dernière contribution de Carrie à l’incursion du COQES en visualisation des données.

Cette spécialiste des politiques créative, qui n’a jamais suivi de cours de politique ou de sciences politiques, a récemment quitté le COQES pour faire un stage de trois mois pour programmeurs au Recurse Center à Manhattan, afin de perfectionner ses compétences en programmation et visualisation. Elle ne paye pas de droits de scolarité et a obtenu une bourse pour ses frais de subsistance durant ses études. Les participants au programme, qui est n’est pas structuré et n’a pas de curriculum établi, peuvent travailler à n’importe quel projet de leur choix. La plupart consacrent leur temps à la programmation en paires avec les autres participants de leur cohorte et approfondissent leur connaissance de la programmation. Le Recurse Centre guide les participants qui veulent accéder au marché du travail dans le processus d’entrevue avec des entreprises associées, dont plusieurs entreprises canadiennes, qui parrainent et financent l’école. Voilà un excellent exemple d’éducation expérientielle axée sur les compétences et les aptitudes. Il est à espérer que nous saisirons à l’avenir les occasions de recruter des personnes comme Carrie au Canada.

Merci d’avoir pris le temps de lire ce texte.

Harvey P. Weingarten est président-directeur général du COQES.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *